Journée Mondiale de l'Obésité 4 Mars 2022

♥️RELATION A SOI ET A SON CORPS♥️


👏 L'obésité a sa "journée mondiale" avec pour objectif de sensibiliser à l'un des "maux" du siècle ... "une maladie chronique de la nutrition qui affecte le bien-être physique, psychologique et social des individus" et se calcule par référence à un indice appelé IMC (Indice de Masse Corporelle) supérieur à 30."


💡Une maladie est dite chronique lorsqu'elle est de longue durée et a des effets secondaires et de nombreuses répercussions sur le quotidien.


🤔 L'obésité est complexe car ses causes sont pluri-factorielle, elle ne se "guérit" pas facilement et on assiste aujourd'hui à une croissance exponentielle du nombre des chirurgies de l'obésité (Sleeve, by pass, anneau gastrique) dites "bariatriques" qui favorisent une prise en charge "mécanique" de la perte de poids.


😱 Tout le monde s'accorde à dire aujourd'hui que les "régimes" font grossir car ils génèrent un phénomène de "Restriction Cognitive" du à la frustration, que le cerveau ne peut supporter sur la durée avec pour conséquence .... des craquages en règle et une reprise de poids ultra rapide qui est le résultat .... de la SURALIMENTATION !


Car ne nous y trompons pas, sauf à de rares exceptions, l'obésité est le résultat de la suralimentation conjuguée au manque d'exercice .....


❓Et la question est : Pour quelle raison se suralimente t-on encore et encore ... qui plus est même lorsque le corps a retrouvé un poids "bien-être" (effet yoyo) ?


🤔.... car c'est vrai non ... si les kilos étaient le problème il suffirait d'un "régime" et le tour serait joué n'est-ce pas ?


Malheureusement, il n'en n'est rien et la relation à son corps ne peut s'améliorer sans amélioration de ... la QUALITE RELATIONNELLE A SOI ... car il faut beaucoup d'amour pour s'accompagner sur le long chemin de la guérison !!♥️♥️


😃Alors en cette "journée mondiale de l'obésité" j'ai très envie :


👉 De rappeler que la prise en charge de l'obésité est tripartite avec un volet alimentaire bien sur (uniquement sur la nature des aliments mais sans compter, peser, mesurer car seul le corps sait!!), un volet physique (mise en place d'une pratique physique douce et régulière) et le volet sans lequel aucune amélioration n'est durable ... le volet psycho-émotionnel, cause profonde des troubles de l'alimentation.

👉De pousser un coup de gueule contre l'industrie agro-alimentaire qui tout en criant à qui veut l'entendre qu'elle veut notre bien (C'est bon N..... il y a des noisettes et du bon lait dedans...😱) met de plus en plus de sucre dans tout ce qu'elle produit avec les conséquences que l'on connait (surpoids et obésité) ... et celles qu'on connait moins (dépression, diabète, hypertension...)

👉 De rappeler à toutes les personnes souffrant de surpoids ou d'obésité, comme j'en ai souffert, qu'elles sont capables de mettre en place, tranquillement, à leur rythme, les conditions d'un changement durable qui les conduira à l'autonomie !

👉 D'encourager les acteurs du surpoids et de l'obésité à prendre toujours plus d'initiatives pour créer des accompagnements en lien avec les causes profondes du surpoids que sont les causes psycho-émotionnelles de la suralimentation.


😍 A ce titre, une mention toute spéciale à l'Association Equilibr'emoi et Nadjette Guidoum sa fondatrice, pour la qualité de leur accompagnement en pré et post opération. J'ai le plaisir depuis quelques mois d'y animer des ateliers mensuels qui confirment combien un accompagnement sur les causes psycho-émotionnelles est important pour la clarification et la compréhension des mécanismes en place mais également pour l'apprentissage et l'expérimentation d'outils propres à instaurer les changements nécessaires à inverser le processus.


Cesser de compenser le mal-être en mangeant et choisir les bonnes stratégies pour "nourrir" le bien-être .... c'est possible et je voulais en témoigner ! 🚀


♥️ Et cela nécessite de devenir ACTEUR de sa vie, de sa guérison, de redevenir le maitre à bord, d'adopter la positivités attitude, de s'aimer avec ses qualités et ses défauts et de cesser de donner à la nourriture un pouvoir qu'elle n'a que parce que nous lui donnons, en la ramenant à sa juste place ... celui de carburant !⛽️




36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout